Home » Posts tagged 'juillet'

Tag Archives: juillet

Hebdo du 30 juillet 2018

Mais qui c’est qui m’a foutu un bordel pareil ! Allez cherchez les élévateurs ! Et réveillez cette feignasse qui nous sert de médecin ! Il va avoir du boulot
Sur les docks de GR-02.J06, les hommes de Jebbe le Hutt s’activaient sous les injonctions de l’intendant du maître contrebandier. Il y a un instant, une pile de containers s’était effondrée sur des dockers malchanceux.
Il faut dire que les pauvres gars n’avaient plus trop l’habitude. Après quelques semaines de calme, avec la chaleur et le championnat de coreball, ils avaient perdu l’habitude de se prendre de tels arrivages. Ils les avaient un peu rangés comme ils le pouvaient, mais la pile en attente avait fini par s’écrouler.
Tout n’avait encore été répertorié, mais l’on avait déjà pu récupérer pas mal de choses :

  • des boîtes d’herbes à rêver du systême Itras By ;
  • de la vieille herbe à pipe que l’on utilise pour rendre les gens plus loquaces dans les lunes de l’Anneau de l’Unique ;
  • des reliques de l’Âge des Ténèbres ;
  • des astroguides d’Aven-Tur2, pourtant en rupture de stock ;
  • et d’autres des Mondes du Pacte ;
  • des souches de “mort froide” développées aux premières du clan de la Flame Princess ;
  • le butin de la guerre des gangs lancée contre le clan du Triangle Vert, une sacrée belle opération vu le stock que ça leur aura rapporté ;
  • un écran déflecteur de type Torg-E, qui rejoint l’arrivage de la semaine passée ;
  • et un petit écran déflecteur de portée personnelle, avec quelques robots protecteurs des industries Tin-Y;
  • des reliques des seigneurs Siths du système Mayfair, autrefois illégales, mais que dont l’Empire a autorisé le commerce ;
  • un plan manuscrit des Ombres de la Ville,
  • une pelletée des tout nouveaux modules interstellaires Fragged de Design Industries ;
  • et du sable de la planète Tschaï par bacs entiers.
Et dire qu’il y a encore d’autres caisses à trier là en dessous.  Bon, et quelques gars aussi… Dans quel état on va les retrouver les pauvres !
(1308 jeux, 13243 ouvrages, 29 systèmes, 15779 critiques, 502 jeux amateurs, 1168 éditeurs, 2319 bios, 5168 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 23 juillet 2018

Les hordes de fans de coreball se dispersaient enfin de Lutèris. Pour Jebbe le Hutt, les affaires allaient pouvoir reprendre. Il avait d’ailleurs profité de cette foule immense pour envoyer quelques gars à lui faire le marché” en jouant sur la difficulté qu’auraient les stormtroopers à maintenir l’ordre dans de telles conditions. Technique de lâche, certes, mais efficace.
Cela dit, les forces de l’Empire ne se sont pas laissées faire. et Jebbe le Hutt a perdu quelque sous-fifres dans l’opération. Rien d’irremplaçable cela dit. Et rien qui permette de remonter vers son auguste personne. Mais surtout, cela lui aura permis de récupérer un butin assez agréable après la disette saisonnière qui accompagne le tournoi interplanétaire de coreball :

Les affaires reprennaient bien …

 

(1308 jeux, 13213 ouvrages, 29 systèmes, 15774 critiques, 502 jeux amateurs, 1168 éditeurs, 2318 bios, 5165 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

16 juillet 2018 : Conventions semaine 29

Encore un week-end qui n’offre pas beaucoup d’options.

Une seule convention, mais néanmoins de belle taille et consacrée à notre beau loisir.
Et pourtant, je suis sur qu’il y en a d’autres. Se pourrait-il que d’autres manifestations se la jouent discrètes ? En effet, tout le monde ne pense pas forcément au GRoG pour la publicité de sa manifestation. Et donc, si jamais vous avez connaissance d’événements qui ne sont pas (encore) décrits dans le calendrier, ou si vous êtes organisateur, merci de venir les inscrire, même au tout dernier moment. Pour cela, il faut un compte personnel pour accéder à la page d’inscription d’une manifestation, comme expliqué sur l’article tournant à ce sujet. N’oubliez pas non plus de détailler le programme de JdR et de renseigner les nombreux détails pratiques comme les horaires et l’adresse !

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Hebdo du 16 juillet 2018

Bien étrange semaine en vérité. Le monde s’est vraisemblablement fait fort de tenir l’attention éloignée de notre loisir. Entre les roues du destin qui tournent autour de l’Hexagone, les exploits des acteurs du monde du football, les passions qu’ils ont pu engendrer et ce début d’été on ne peut plus ensoleillé, il y avait de quoi avoir la tête ailleurs. Est-il donc si surprenant que l’on ne voie pas ce qui se passe dans le monde du jeu de rôle ? Méfiez-vous ! Pendant que vous regardez ailleurs, certains essayeraient bien de supprimer la carte X de la constitution des tables…
Mais heureusement, bien que nos rangs soient forts dégarnis en cette période estivale, le GRôG continue son travail, humblement, mais inéluctablement. Seulement deux biographies et deux nouvelles fiches, mais deux petites perles : Into the Dark, nouvelle création de l’auteur du jeu du mois, et Pour une Poignée de Salpèques, le troisième module des Coureurs d’Orages.
Mais une fois que la fête du 4-2 sera passée, soyez sûrs que vous en aurez davantage. Bravo aux bleus, ainsi qu’aux rouges !
(1308 jeux, 13204 ouvrages, 29 systèmes, 15766 critiques, 502 jeux amateurs, 1167 éditeurs, 2315 bios, 5160 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Striscia : En juillet, les soldes se gagnent à la pointe de l’épée

Passée les aventures adolescentes de juin, le GROG et son équipage vous font découvrir l’Aventure et la Gloire avec Striscia, une plongée dans l’univers impitoyable des condottières d’un XVIIe siècle fantasmé, un monde de sang, d’acier et de sorcellerie.
En effet, Kobayashi et les Livres de l’Ours nous reviennent avec une nouvelle botte secrète : Striscia (prononcez [Stritchia]). Et pour ce début d’été chaud bouillant à l’italienne, l’équipage du GRoG a choisi de le mettre en valeur.
Comme à son habitude, l’auteur nous propose un jeu d’apparence simple, mais qui se révèle d’une richesse insoupçonnée. Tout d’abord son format qui peut paraître court (64 pages seulement diront certains) mais qui arrive à poser l’ambiance et l’esprit du jeu et qui accompagne le lecteur avec pleins de conseils et d’astuces. Les règles se jouent avec deux d6, et qui additionnés à une caractéristique doivent faire 7 ou plus. C’est efficace et ça va à l’essentiel émuler la vivacité de son univers entre le style de cape et d’épée et les guerres larvées de tous genres. Des compléments clairs et concis permettent d’ajouter une touche particulière à chaque personnage et en font un héros romanesque.
 
Quand à l’univers, il faut imaginer une Europe du XVIIe siècle, mais fantasmée ou le Saint-Empire Romain Germanique devient simplement l’Empire et où la cité-état fictive de Vicerezzo, décor de jeu du livre de base, nous rappelle fortement l’Italie de la Renaissance. Et si Striscia s’affirme comme un jeu de cape et d’épée, il s’éloigne de l’œuvre d’Alexandre Dumas pour puiser dans les écrits de Jean-Philippe Jaworski (Gagner la Guerre, Juana Vera…) ou les aventures du Capitaine Alatriste d’Arturo Pérez-Reverte. Et il peut même faire penser à la trilogie Le puits des mémoires de Gabriel Katz, ou au Bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti voire à la trilogie de Wielsdat de Pierre Pével, la fantasy en moins. Car oui, dans Striscia, oubliez elfes ou peaux vertes, c’est « humano-centré » et la seule forme de magie reste la sorcellerie corruptrice et maléfique digne de la sword & sorcery. Cependant, l’auteur offre la possibilité aux joueurs d’incarner des sorciers et ose même jouer sur l’esprit des contes ou des légendes urbaines pour proposer des créature surnaturelles bien à lui et permettre une touche de fantastique.
Et les joueurs dans tout cela ? Et bien ils jouent des spadassin maniant la rapière (qui se dit… striscia en italien) et qui font tous partie de la même école d’escrime. Ils évoluent dans la cité-état de Vicerezzo qui rappelle Florence ou Venise, inspirés par une cause, l’argent ou encore la liberté. Mais l’auteur ne s’arrête pas là et compte bien développer d’autres suppléments sous le même format et même des aides de jeux sous la forme de gazettes téléchargeables et gratuites (avec déjà un premier numéro de publié). Le premier supplément, À la conquête d’Hexenberg, offre comme cadre de campagne une cité de l’Empire en guerre et dont les personnages seront acteurs. En son sein des batailles donc, mais aussi un nouveau cadre de jeu et surtout des règles de gestion de conflit avec, là encore, des règles simples et innovantes et même réutilisables dans d’autres jeux.
Pourquoi Stricia comme jeu du mois ? Parmi toutes ses qualités nous retiendrons son efficacité : pas de remplissage, pas de descriptions alambiquées pour remplir des pages mais du pratique, du sobre, du concis, pour aider la maître de jeu à décrire tel évènement, tel scène. Des règles simples, ne s’embarrassant pas de calculs complexes mais donnant des éléments suffisamment marquants pour permettre au joueur de poser son personnage et de bien le caractériser. Des mécaniques empruntées au système Apocalypse tel les “Horloges” qui permettent de définir en quatre lignes les buts des PNJs et ce qu’il en adviendra si les joueurs n’interfèrent pas, enrichissent la campagne d’autant de petit arc scénaristique tout en restant contrôlable par le Maître. Une grande partie d’À la conquête d’Hexenberg est composé de ce type de mécanique d’une efficacité redoutable.
Enfin, et surtout, le ton de la campagne et du jeu en général, qui reste constant et fidèle au genre « chien de guerre », il y a de la magie, mais elle corrompt sans rémission, les batailles sont sanglantes, mais le geste d’un camarade fera la différence entre la vie et la mort, une bonne troupe sous les ordres d’un Condottiere incapable ira immanquablement à la mort. Jusqu’au catalogue de monstres qui est bien loin du classique gobelin, zombie, vampire et goule mais au contraire nous fait découvrir un arbre aux pendus, un chirurgien fou, un reflet animé.
Notons enfin qu’une communauté de fans se forme déjà et met à disposition personnages, description d’un quartier de Vicerezzo et même nouvelles cités.
Notre équipe s’est donc inscrite dans une école d’escrime de Vicerezzo et compte bien marqué l’histoire de cette Europe pas comme les autres d’un beau coup de rapière !

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 09 juillet 2018

Station spatiale GR-02.J09, une astéroïde parmi tant d’autres de la ceinture de Gigax. Mais cette astéroïde abrite la résidence d’été de Jébbé le Hutt. Les chaleurs infernales de GR-02.J06 alors qu’elle passe au périgée de la seconde étoile du système la rende invivable en cette période. Ici, toutefois, la chaleur redevient gérable par les systèmes de refroidissements de la station.
Mais cela coûte cher. Et pour payer tout ça, il faut faire tourner les affaires. Et justement, Bran et Stan Duo étaient de retour. Les deux contrebandiers toujours à la bourre étaient malgré tout parvenu à apporter ce qu’il leur avait été demandé. Des esclaves du système Shâân, tout d’abord, le plus facile, mais toujours une agréable surprise. Et puis la suite du butin tant attendu de l’abordage de la flotte de la Bannière Noire. Mais, plus surprenant, l’équivalent de dix cargaisons de ferrium de la lune rouge des Odds, comme quoi, quand il n’y en a plus, il y en a encore. Et puis, enfin, une relique de la secte de l’Unique.
Là-dessus, Jébbé venait aussi de recevoir un Grand Ver de la chaîne d’asteroïde WW.04, une commande spéciale d’Arkan. Et puis des dinosaures de Tyr aussi. Voilà qui devrait aventageusement agrémenter sa ménagerie.
Et avec ça, Jébbé avait reçu des bonnes nouvelles de la reprise de ses affaires dans le système Glorantha. Voilà une semaine qui fera du bien à ses comptes et qui mériterait d’être notée dans ses archives d’études.
(1307 jeux, 13202 ouvrages, 29 systèmes, 15763 critiques, 502 jeux amateurs, 1167 éditeurs, 2313 bios, 5156 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 2 juillet 2018

MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8682633) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8682633)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8683206) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8683219) 5
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8683219)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8683424) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8683426) 5
MAIN 2:1.49 Successfully retrieved Passerelle du Grog, [passerelle] La fiche de ‘On a
MAIN 16:1.49 Preparing new messages to display: 18
MAIN 16:1.49 Passerelle du Grog, Ta vignette sur le Grog
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8685359)
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8685359)
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8685359)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8685584) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8685359) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8685359)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8686132) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8686145) 5
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8686147) 5
MAIN 2:1.49 Successfully retrieved Passerelle du Grog, Ta vignette sur le Grog
MAIN 16:1.49 Preparing new messages to display: 17
MAIN 16:1.49 Passerelle du Grog, [passerelle] Ta vignette sur le
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8690543)
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8690543)
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8690543)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8690768) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8690543) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8690543)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8691316) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8691329) 5
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8691329)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8691534) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8691536) 5
MAIN 2:1.49 Successfully retrieved Passerelle du Grog, [passerelle] Ta vignette sur le
MAIN 16:1.49 Preparing new messages to display: 16
MAIN 16:1.49 Passerelle du Grog, Ta vignette sur le Grog
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8693469)
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8693469)
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8693469)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8693726) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8693469) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() calling ::ReadIt()
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8693469)
MAIN 128:1.49 LOGNULL TextReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8694274) 2
MAIN 128:1.49 LOGNULL MultiReader::ReadIt() JJFileMT::Truncate(8694287) 5
MAIN 128 Last Files Updated :

 
(1305 jeux, 13193 ouvrages, 29 systèmes, 15759 critiques, 502 jeux amateurs, 1167 éditeurs, 2313 bios, 5154 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

XIXe Salon du Jeu de Rôles, du Rêve et de l’Imaginaire (Géménos)

Cette convention se déroule à Géménos (Bouches du Rhône) du samedi 21 juillet 2018 au dimanche 22 juillet 2018.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le calendrier des événements)
Logo

The Strange

Bienvenue. Vous avez rejoint le Domaine car vous avez juré de protéger la Terre contre les menaces de l’Etrange.
L’Etrange est un réseau d’énergie sombre et chaotique, dont seuls les initiés sont au fait de l’existence. L’Etrange abrite un nombre infini de récursions, des Terres alternatives regorgeant de vie et de menaces, avec leurs propres lois. Au service du Domaine, vous serez amenés à translater entre les récursions, à changer de corps, d’équipement et d’apparence, mais toujours avec la même mission : contrecarrer la menace des dévoreurs de monde, afin que jamais ceux-ci n’atteignent la terre.
The Strange est un jeu primé aux ENnies 2015 et créé par Monte Cook, créateur de Numenera dont il partage le Cypher System, et dont Black Book Editions propose aujourd’hui la traduction dans la langue de Molière via une précommande participative.
La souscription court jusqu’au 2 juillet 2018 et propose deux contreparties : l’une à 49,90€ (le livre de base en version papier et PDF + les éventuels paliers débloqués) et l’autre à 74,90€ (le livre de base en version collector (papier et PDF) + les paliers). Une contrepartie réservée aux boutiques est également disponible.
Les pailers complémentaires prévus sont :
 

  • La spirale sombre, une série d’aventures liées entre elles, de 96 pages dans sa VO
  • L’écran de jeu

 
Pour plus de renseignements et participer au financement, la page GameOnTableTop de la souscription.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

A Place To Geek 4 (Asnières la Giraud)

Cette convention se déroule à Asnières la Giraud (Charente Maritime) du vendredi 29 juin 2018 au vendredi 6 juillet 2018.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le calendrier des événements)
Logo

Tecumah Gulch

Tecumah Gulch est un jeu proposant un cadre western classique, publié en 2010 par le Studio09. Le jeu était présenté dans la lignée de la traduction par son éditeur du D6 System. Au cours des trois années qui suivirent, quatre suppléments vinrent s’ajouter au livre de base, complétant la gamme envisagée au départ.
Il revient aujourd’hui sous la bannière du Studio Deadcrows, une édition appelée Tecumah Gulch : Edition Far West, dans des offres allant du livre de base seul jusqu’à un ensemble de produits : livre de base, l’écran, le livret du MJ, carte de la ville, une campagne. Le livre de base est proposé en deux versions, couverture normale ou collector simili-cuir. Le jeu utilise toujours le D6 System, dans une version aménagée pour rendre les duels plus rapides et utilisant pour certaines mécaniques des dés de poker.
La campagne court jusqu’au 9 juillet avec un objectif de 9000€ et une livraison estimée à l’été 2019.
Les contreparties :

  • 34.90 € : la gamme en PDF
  • 44.90 € : Livre de base + PDF
  • 84.90 € : La gamme en dur et en PDF
  • 89 €/109€ : La gamme en dur et PDF avec le LdB en version collector

La page de la campagne

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Hebdo du 31 juillet 2017

La chaleur orageuse n’était tempérée que par la présence de la mer de glace. Les longues files de soldats s’étendaient à perte de vue sur les plages de sable fin. Ils attendaient les secours, en l’occurrence les navettes chargées de l’évacuation. Le matériel lourd était déjà saboté ou abandonné, l’eau manquait souvent, l’espoir pas encore. Somme toute, quand les brumes se dégageaient, il était presque possible d’apercevoir les reliefs de la lune, leur patrie, si proche et si lointaine à la fois.
Et quand dans un sifflement de réacteurs à plasma surchauffés, les premières navettes sont apparues, les acclamations furent assourdissantes. Agitant tous leurs pseudopodes, les combattants épuisés retrouvaient une nouvelle énergie à la vue de cette voie de sortie.
Les officiers, eux, faisaient les comptes et essayaient d’organiser les opérations. Trier les blessés et autres à évacuer en priorité, éviter les mouvements de panique, calmer les rumeurs (Non l’ennemi n’est pas cannibale, arrêtez de répandre cette idiotie.), bref un travail ingrat et dans de mauvaises conditions mais indispensable.
Et dans tout ça, faire discrètement et efficacement sortir en premier les documents confidentiels. Cette priorité-là n’était évoquée que dans le plus grand secret, au milieux de brouilleurs à large bande pour contrer toute possibilité d’espionnage. Nul ne devait savoir ce qui était tombé entre leurs tentacules lors des combats des premières semaines. Rien moins qu’une semaine de mises à jours des bases du GRoG !
Il y avait du Héros & Dragons, du Blueholme, du Mutant Epoch, Du Mythras, One Percent, du Kult, du Star Trek Adventures et même du Loup-Garou. De quoi occuper longtemps le bureau de guerre ludique du Grand État-major !
 
(1244 jeux, 12552 ouvrages, 27 systèmes, 15552 critiques, 491 jeux amateurs, 1116 éditeurs, 2229 bios, 4940 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 24 juillet 2017

La semaine fut calme. Cthulhu prend des couleurs sur la plage du Cap d’Agde, Voldemort fait du kite-surf dans les Antilles, Sauron et Saroumane sont en randonnée de Team-building en Gagaousie orientale et la liche Vecna fait un stage de plongée sous-marine en Mer Rouge.
Du coup, c’est relâche pour certains héros, qui peuvent enfin profiter de leur été. En particulier, Harry Potter a été vu en charmante compagnie visitant New York et Gandalf anime son université d’été à Copacabana. Quant à ce qui se passe à Las Vegas, c’est bien connu, cela doit rester à Las Vegas, nous ne dirons donc rien de Gimli et Legolas.
Néanmoins, il reste des priorités qui outrepassent toute envie de vacances. Et faire progresser l’exploration des infinis espaces rololudiques par le CSS GRoG en est une. L’équipage de permanence, réduit mais déterminé, a donc pu progresser un peu. Quelques parsecs ont été traversés, diverses étoiles répertoriées et donc la base de connaissances du vaisseau s’est enrichie de quelques fiches.
Elles concernent Ecryme, Savage Worlds, Blueholme (une nouvelle gamme), The Mutant Epoch et D20 Judge Dredd. Mais de nouveaux ficheurs ne seraient pas de refus, cela permettrait d’offrir un repos bien mérité à ceux qui continuent à ramer au fond de la cale, enchaînés à leur banc de nage.
 
(1243 jeux, 12538 ouvrages, 27 systèmes, 15547 critiques, 491 jeux amateurs, 1115 éditeurs, 2229 bios, 4936 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 17 juillet 2017

La fumée retombait sur la plaine, révélant ça et là, des corps étendus et des munitions éparses. Oldwinn marchait entre eux songeur. Ses oreilles sifflaient encore de la clameur qui régnait en ces lieux il n’y a que quelques instants. Les chants d’Atréon avaient poussé ses compagnons à dépasser leurs limites, les cris perçants que poussa Naetelle lorsque Manyl lui est tombé dessus avaient du invoquer mille malédictions. La tenue de la pauvre s’est très vite teintée d’un rouge qui ne s’en irait sans doute jamais. Mais maintenant, la plaine se tenait coite.
Oldwinn regardait le feu mourir. Sa lumière s’en allait alors que celle du soleil commençait à poindre à l’occident. Perdouan se porta à sa hauteur, titubant, mais fier d’être parmi les derniers braves à être encore debout. 

 
(1242 jeux, 12533 ouvrages, 27 systèmes, 15539 critiques, 491 jeux amateurs, 1113 éditeurs, 2229 bios, 4933 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

ENnies – Élection 2017

Les nominations pour les ENnies 2017 ont été rendus publics il y a une semaine. C’est maintenant au tour des internautes de voter jusqu’au 21 juillet pour les meilleures productions du monde rôlistique anglophone sur leur formulaire en ligne.
Les Gen Con EN World RPG Awards (the “ENnies”) créés en 2001, représente la principale récompense annuelle du monde rôlistique anglophone. Un peu comme le GRoG d’Or, en fait, mais à l’américaine. Ceci dit en toute modestie, bien entendu…
Cette année, notons la nomination des éditeurs francophones qui exportent leurs produits aux States : Black Book avec l’édition anglophone de Polaris rpg, mais aussi Agate rpg qui traduit 7° mer. Ainsi que quelques jeux déjà salué lors de nos élections du jeu du mois, à savoir Timewatch (septembre), Faith (décembre), et 7th Sea (juillet).

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Paris PlaJDR 2017 : On n’a pas de sable, mais on a des dés ! (Paris)

Cette convention se déroule à Paris (Paris) du dimanche 16 juillet 2017 au dimanche 27 août 2017.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le calendrier des événements)
Logo

Hebdo du 10 juillet 2017

Les cours se terminent, les familles s’angoissent pour savoir quoi faire de leurs chérubins, les heureux bacheliers se préparent à une rentrée dans le supérieur et le GRoG, que fait-il, le GRoG ? Eh bien il fait des fiches, et pas qu’un peu. La dernière moisson de publications du Free RPG Day 2017 est à peu près entièrement entrée dans la base. Et cela en fait pas mal, en fait. Cette manifestation se développe, et il est regrettable que si peu de magasins francophones y participent.
D’autres productions sont également entrées dans notre base, en particulier des productions françaises, comme celles d’Yno.
Et puis le GRoG publie des news, des quantités de news. Sur ses propres activités, comme d’habitudes, avec les fiches d’ouvrages récents et celle de nouvelles gammes qui sont signalées systématiquement. Mais pas seulement, un événement mondial comme le Game Chef a lui aussi sa place en page d’accueil.
À la frontière de l’événement et de la publication, le premier tome des recueils de scénarios proposés pour les 40 ans du jdr est arrivé, y compris dans notre base de données. Quelques critiques et deux biographies viennent compléter le bilan.
Au final, une semaine bien active. Faut-il y voir une corrélation avec la fin des cours ? En tout cas voici le bilan : Familiars of Terra, Brimstone and the Borderhounds, Timewatch, 13e AgeD&D5, Dungeon Crawl Classics, One Percent, Compilations et Collections, The Mutant Epoch, The Ninja Crusade et Channel Fear reçoivent une ou plusieurs fiches.
(1240 jeux, 12520 ouvrages, 27 systèmes, 15531 critiques, 491 jeux amateurs, 1113 éditeurs, 2228 bios, 4931 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

7th Sea : La mer n’a plus de secrets, car c’est enfin le mois de juillet

Surfant sur le succès du Livre des Cinq Anneaux, les Secrets de la 7ième Mer nous emmenèrent dans des aventures picaresques à l’orée des années 2000. Reprenant le système original du Roll & keep et l’adaptant à une Europe des Lumières déjantée, John Wick nous proposait d’échanger les Katanas pour des Rapières, le Vide pour le Panache, et l’Honneur pour le point d’Honneur.
Au final cela donnait un univers à la fois étrange et familier, mélangeant les genres et les époques sans grand souci de véracité historique mais prenant à tous les pays ses “temps intéressants” la guerre de trente ans pour la pseudo Allemagne, la féerie Shakespearienne pour l’Angleterre d’Avalon, les Vikings et la ligue hanséatique pour les Pays-Bas et les mousquetaires et l’absolutisme pour la France qui rayonne de tout la puissance de son Roi-soleil … et fait de l’ombre à ses voisins.
Il introduisit aussi une magie très originale, réservée aux Nobles, et nationale qui plus est. Un Noble Vodacce n’avait pas le même pouvoir qu’un Noble de Castille. Les pouvoirs sont très spécialisés et puissants donc pas de Magicien “couteau suisse” dans les Secrets de la 7ième mer. L’univers compte en plus de multiples nations, kyrielle d’organisations plus ou moins secrètes qui alimentent les intrigues. Elle vous procurent des alliées auxquels peuvent se rattacher vos joueurs mais aussi de flamboyants ennemis. Si vous faites intervenir cet aspect du jeu, l’ambiance n’est pas sans rappeler celle des Lames du Cardinal.
Paradoxalement cette réécriture de l’histoire et de la géographie de l’Europe par un habitant d’alpha du Centaure a pris corps et forme, donnant naissance à un jeu truffé de défauts mais attachant et auquel on fini par ne trouver que des qualités, et qui à connu un beau succès ainsi qu’une splendide traduction en langue de Montaigne.
C’est donc avec plaisir que l’on voit paraître cette seconde édition des Secrets de la 7ième Mer, ressuscités grâce à John Wick, à l’effet Magique de Madeleine de Proust et au crowdfunding … créant au passage un record de levée de fond pour un jeu de rôle.
Le fameux jeu nous revient du fond des flots, à peine rongé par les coquillages et le varech, rapporté par Reis le capitaine maudit du Crimson Roger, dans sa multitude foisonnante de suppléments, de livrets de contexte et une carte du monde un peu plus proche de l’historique. Les premier ouvrages sont traduits dans la langue de Montaigne par la grâce d’Agate ainsi que d’une levée de fond francophone.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 3 juillet 2017

C’est une semaine chaude au campigne… Raoul et les siens sont de retour, et ils ont amené le pastis qui va bien. Vu l’ambiance, demain soir c’est soirée disco, obligé !
De son coté le zoo a ré-ouvert, avec plein de nouvelles bestioles étranges, et je ne sais pas où ils sont allés chercher ce truc louche, là avec les ailes et les flammes. Et puis il y a ces sorcières qui font une magie pas de chez nous. Sans oublier que Conan a réglé leur compte à quelques esclavagistes et que les loup-garous se sont répandus dans le monde. De leur coté, les anciens des services secrets ont repris du service. Et les gangs de motards sont de sortie, alors que la police et la justice les recherchent.
Bref il s’en est passé des choses cette semaine. Même si c’était professionnellement chargé, il a été possible de suivre un peu l’activité ludique. Par exemple de découvrir un article sur les dés et leur histoire, de finir un scénario avec le groupe habituel ou de regarder un film sur la crise financière de 2008.
Un été qui commence pas mal, ma foi.
 

(1239 jeux, 12505 ouvrages, 27 systèmes, 15528 critiques, 491 jeux amateurs, 1111 éditeurs, 2226 bios, 4927 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

XVIIIeme Salon du jeu de rôle, du rêve et de l’imaginaire (Gémenos)

Cette convention se déroule à Gémenos (Bouches du Rhône) du samedi 8 juillet 2017 au dimanche 9 juillet 2017.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le calendrier des événements)
Logo

Abonnez-vous au blog !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 autres abonnés

Calendrier des articles

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  


(A)D&D Covers

AD&D Forgotten Realms - Pages from the Mages

Catégories

Archives

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
Aller à la barre d’outils