Home » Posts tagged 'Dungeon World'

Tag Archives: Dungeon World

Guy Blavin

Il a découvert le JdR il y a plus de 30 ans, sans règles et sans dés ! Plus tard, il a eu un coup de coeur pour Dungeon World et autres jeux PBTA. Ce qui l’a amené à traduire Masques : une nouvelle génération.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

5/5 – Tschaï (Dungeon World)

Tschaï est un hack français de Dungeon World destiné à vivre des aventures sur la planète éponyme que Jack Vance a inventée comme cadre de 4 romans qui n’ont pas vieilli d’un poil.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

En Terres Sauvages (Dungeon World)

En Terres Sauvages (The Perilous Wilds) est un supplément pour Dungeon World visant à assister le MJ dans la mise en place de scénarios en extérieur. Il s’ouvre sur 2 pages pour le titre (et les crédits, dans la VF) et le sommaire, puis une Introduction d’1 page présente le livret et rappelle les principes qui doivent mener le MJ lorsqu’une question se pose sur le cadre de jeu (Demander, Dire, Lancer).

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

Tschai : une planète d’aventures : des suppléments pour Dungeon World !

Tschai : une planète d’aventures

Une adaptation de la tétralogie « Tschai » écrite par Jack Vance ça vous tente ? Le tout basé sur l’excellent jeu Dungeon World !

Le financement participatif se termine le 23 octobre et c’est par ici sur Ulule :  Tschai : une planète d’aventures

 

Cet article Tschai : une planète d’aventures : des suppléments pour Dungeon World ! est apparu en premier sur Retroclone.

(Source: Retroclone)
Logo

Tschai

Avec Lyonesse, la Terre Mourante, les Princes Démons, un autre grand classique de l’œuvre de Jack Vance est le cycle de Tschai, décliné sur quatre volumes parus dans la collection J’ai Lu dès les années 70, toujours réimprimés depuis, avec un changement de couvertures pour arborer des illustrations de Philippe Caza dans les années 90. Ce cycle suit les aventures du terrien Adam Reith, échoué sur la planète Tschai habitée par des peuples non humains redoutables, Chasch, Wankh, Dirdir et Pnume.
La campagne lancée par 500NDG propose l’édition d’un jeu basé sur le cycle de Tschai, motorisé par le système Apocalypse dans son incarnation Dungeon World. Parallèlement à celui-ci, les éditions Mnemos proposent une Encyclopédie de Tschai sous le titre Retour sur la Planète de l’Aventure, dans leur collection Ourobores (Kadath, le guide de la cité inconnue ; Jadis, la France Steampunk ; Europole ; Abyme le guide de la cité des ombres, etc.). L’encyclopédie sera un livre de 144 pages couleurs au format 25×30 cm. Le jeu sera au format A4 pour 80 à 100 pages couleurs. Enfin l’adaptation de Dungeon World au thème de la science fantasy sera faite via un supplément du même titre (100-120 pages A4, couverture rigide).
La campagne propose également une séance de rattrapage pour ceux qui souhaiteraient découvrir Dungeon World, mais aussi la traduction de nouveaux univers sous Apocalypse : No Country For Old Kobolds, A Sundered World, Inverse World. 500NDG prévoit également 4 paliers mystères qui seront dévoilés en cours de campagne.
La campagne vise un objectif de 6000€ et court jusqu’au 13 octobre. Les ouvrages Tschai devraient être livrés en PDF 1 à 2 mois après la campagne et en versions imprimées au printemps prochain. Les déclinaisons World seront disponibles en version électronique dès la fin de la campagne.

  • 10 € : un pdf au choix parmi Tschai JDR, Science fantasy, Dungeon World V2, Class Warfare, No Country for Old Kobold
  • 29 € : No Country for Old Kobold
  • 32 € : Science Fantasy, le supplément DW
  • 34 € : L’encyclopédie de Tschai
  • 34 € : Tschai le JDR
  • 65 € : JDR Tschai + l’encyclopédie (récompense limitée)
  • 70 € : La totale pdf hors Encyclopédie (récompense limitée)
  • 72 € : DW V2, Class Warfare, écran (récompense limitée)
  • 75 € : Boite rouge DW + CW + écran (récompense limitée)
  • 90 € : Tschai JDR + Science Fantasy + Encyclopédie (récompense limitée)
  • 150 € : Tschai JDR + encyclopédie + Science Fantasy + Dungeon World V2 + Ecran
  • 200 € : Tschai JDR dédicacé, Retour sur la planète de l’aventure, Science fantasy, plus les Worlds (récompense limitée)
  • 250 € : Tschai JDR dédicacé, encyclopédie, Science fantasy, plus les Worlds (récompense limitée)
  • 350 € : Tschai JDR dédicacé, Retour sur la planète de l’aventure, Science fantasy, plus les Worlds + paliers mystères (récompense limitée)
  • 400 € : Tout DW (Boite rouge, livre V2, CW, écran), Tschai JDR dédicacé, encyclopédie, Science fantasy, plus les Worlds + paliers mystères (récompense limitée)

la page de la campagne
un récapitulatif du contenu de chaque palier

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

4/5 – Serviteurs de la Reine des Cendres (Les) (Dungeon World)

Et bien voilà, le module a été lu et joué. Et ça c’est plutôt bien passé !

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

En Terres Sauvages

Après une première campagne de financement pour les Serviteurs de la Reine des Cendres, Bastien “Acritarche” Wautoz se relance pour traduire The Perilous Wilds, un supplément de règles pour Dungeon World. Rappelons que sous son label, Acritarche a déjà édité plusieurs suppléments pour Dungeon World : Les Serviteurs de la Reine des Cendres, Trois Scénarios de Joe Banner, le Guide de Dungeon World, Sanctuaire.
La campagne vise un objectif de 4500€ et court jusqu’au 12 mai.
Les contreparties :

  • 15€ : En Terres Sauvages PDF ;
  • 25€ : En Terres Sauvages ;
  • 40€/50€  : En Terres Sauvages + PDF des paliers débloqués ;
  • 80€ : Le jeu comme ci-dessus  + illustration de votre personnage (Récompense limitée) ;
  • 100€ : Le jeu comme ci-dessus + les autres suppléments édités par Acritarche ;
  • 300€ : Le jeu comme ci-dessus + sessions de jeu par Roll20 avec Acritache (Récompense limitée) ;
  • 1500€ : Comme ci-dessus mais chez vous (Récompense limitée).

La page de la campagne

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Hebdo du 5 décembre 2016

Sauron revient, Sauron revient parmi les siens…
Palpatine, nous voila, devant toi, le sauveur de la galaxie…
Cruella, ton univers impitoyable…
Shere Khan, le gras c’est la vie !
Capitaine Crochet, celui que le gouvernement appelle quand il n’y a plus d’espoir…
Jafar, le génie sans bouillir…
Voldemort, plus près de toi, mon dieu…
Les méchants sont grands, ils sont beaux et ils sont de retour. Certes, ils font des histoires intéressantes, un peu comme dans la malédiction chinoise. Mais justement, c’est une malédiction.
Et nous, pauvres personnages, devons trouver moyen, manière et matière à gâcher tous leurs beaux plans, à éliminer leurs sous-fifres, à détruire leurs forteresses et à éparpiller façon puzzle leurs armées. Ah mais je vous jure, c’est pas tous les jours facile la vie de PJ. Encore heureux si ce n’est pas nous qui apparaissons comme des fléaux publics aux yeux des gens ordinaires. Oui, nous avons détruit la ville, mais c’était nécessaire pour la sauver, voila tout.
Et donc vous allez nous livrer les récompenses promises, sauf si vous tenez à ce que nous cassions ce qui restent encore debout. Nous disions donc des fiches pour Documentation et études, Gumshoe, Vampire : la Mascarade et L’Age des Ténèbres, Dungeon World, Mythras, Cthulhu, Mutant City Blues, Terreurs, Valiant Univers, Star Wars FFG et l’Appel de Cthulhu. C’est bien le minimum que nous puissions recevoir en récompense.
Quel est le maximum, vous dites ? Pas de maximum, tous les trésors sont bon à prendre. Mais en l’occurrence, une semaine de fiches du GRoG, ça fait un beau butin.
 
(1201 jeux, 12210 ouvrages, 27 systèmes, 15397 critiques, 480 jeux amateurs, 1091 éditeurs, 2183 bios, 4809 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 21 novembre 2016

La dernière GRoGconv a vu l’installation d’un QG de campagne en Bourgogne. La salle des écrans a permis une coordination intense de l’état-major et cela s’est vu sur la production de fiches. Nous avons battu des records de mise en ligne. Il y avait sans doute plus de dix ans que le GRoG n’avait pas mis en ligne 37 fiches en une semaine. Et quelques gammes, des critiques, des biographies, histoire de ne pas s’ennuyer. Bref le bilan était flatteur : 12000 ouvrages, appartenant à 1200 jeux et accompagnés de 15000 critiques et plus de 2000 biographies.
Certes, il s’agissait de venir à bout de la production de quelques serials ficheurs. Il n’y a pas souvent une telle quantité de fiches en attente sur la passerelle. Mais il faut toujours mobiliser autant d’admins que possible pour ce travail, alors que notre nombre est bien insuffisant. Si jamais vous vous sentez de participer à une aventure humaine authentique, avec des culturistes huilés et de la cancoillotte, venez vous joindre à nous. D’autant plus qu’il y a de nouveau une bonne trentaine de fiches en attente de relecture et de validation…
Et il faut s’attendre au contre-coup, après un tel coup de collier des valideurs. Cette semaine, le bilan est bien moins impressionnant, les héros sont fatigués. Sept fiches seulement ont été mises en ligne, pour les jeux Pathfinder, Dungeon World, Polaris et Mythras. Ce n’est pas rien, mais c’est notablement moins.
D’un autre coté, c’est le moment où débute le vote et les débats sur le jeu du mois. Une autre raison d’être actif sur le rafiot : participer à la première étape de l’élection la plus attendue du paysage rôliste français. C’est aussi et simultanément la moins attendue, vue que c’est la seule. Il n’empêche que les douze jeux du mois seront candidats à l’élection du GRoG d’Or au mois de mai. Alors venez participer à la mission du GRoG, et aux débats pour les élections. Ici, pas de sondages trompeurs, pas de publicités télévisées ni de media plus ou moins impartiaux, juste des rôlistes avec leur subjectivité. Ça peut être brutal !
 
(1200 jeux, 12168 ouvrages, 27 systèmes, 15386 critiques, 480 jeux amateurs, 1091 éditeurs, 2180 bios, 4803 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Class Warfare (Dungeon World)

Class Warfare est un supplément proposant de nouvelles règles pour les créations de personnages et de nouvelles classes pour Dungeon World. Les versions originale et française ont un format et un maquettage différent, d’où des changements dans la pagination.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

Hebdo du 14 novembre 2016

Z29 sirotait un verre de whisky de la réserve personnelle du pacha. El Presidente était absent pour plusieurs jours, trop occupé à préparer puis à mener les débats de la Grand Rencontre de la Conspiration Rôliste Internationale, habilement dissimulée sous le pseudonyme de “GROG Conv”. Durant trois jours, dans un espace tenu secret mais soigneusement préparé par El Presidente, celui-ci pourrait mener les actions nécessaires à la future prise de contrôle de la totalité des entités rôlistes de la galaxie, même s’il devait bien admettre que celles déjà contrôlées lui donnait bien du souci par moments.
La machine tournait bien. Presque trop en fait, Les matelots présents avaient peur de ce que serait la réaction du pacha si celui revenait et retrouvait la pile de travail intouchée. Z39 n’avait même pas besoin de toucher le bouton actionnant le fouet automatique laissé par le bosco lors de sa dernière perm. D’ailleurs de quand datait-elle celle là ?
Les matelots travaillaient, la Grande Base de Données se remplissait, Z39 sirotait en prenant connaissance des dernières déclarations importantes de la Grande Conférence. Il y avait bien sûr eu un peu de controverse lorsque Jai le Magnifique avait affirmé que la parfaite mise en forme des jeunes esprits était due aux étranges initiatives du Sylve B. R’Lusconi, lorsque Saint Brunal avait laissé griller légèrement le dessus d’un plat, tellement il était soucieux de satisfaire les papilles des nombreux ambassadeurs présents sur place, ou lorsqu’une démonstration en direct de l’effet de Bullwinkle & Rocky avait pu être faite en direct par l’ambassadrice K Rol M, par exemple, ou lorsque des cas de trahison avait été investigués, lorsque des raids sur de lointains villages hyboriens avaient été analysés, etc. Mais bien sûr l’essentiel du temps avait été consacré aux conciliabules de la Grande Conspiration.
Et bien sûr, le rapport d’activité du GROG tenait une bonne place dans les annonces, avec les informations sur le Demon Lord, Cthulhu et son Appel, l’Eclipse Phase, Polaris, l’univers Valiant, la station Babylon 5, Star Wars, Dungeon World, les pleurs de la princesse de feu, Golarion, les anciens Vampire, Zweihänder, Adventurers et Aventurii ! Sans parler de la barre symbolique des 1200 jeux chroniqués sur le GROG !
El Presidente serait sûrement de bonne humeur lorsqu’il rentrerait.
 
(1200 jeux, 12161 ouvrages, 27 systèmes, 15380 critiques, 480 jeux amateurs, 1083 éditeurs, 2179 bios, 4795 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Guillaume Czakow

Petit, il rêvait devant les figurines et les illustrations des grosses boîtes de jeu. Maintenant il pratique de tout et il a réalisé des dessins pour Dungeon World.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Dungeon World, en novembre ce sont les monstres qui tremblent…

Le GROG salue ce mois ci la sortie de la 2e édition de Dungeon World en français, un jeu de rôles au thème old school mais motorisé par le système Apocalypse. Bastien « Acritarche » Wauthoz est à la manœuvre avec une équipe de traducteurs tous ardents défenseurs en France de Dungeon World depuis plusieurs années. C’est donc non seulement un ouvrage remarquable que nous saluons ce mois-ci mais une œuvre sur la durée au service d’un jeu dont la qualité ne se dément pas au fil du temps.
L’aventure française de Dungeon World commence en 2012 avec une souscription qui aboutit à la sortie en boite de la première édition française, la “Boîte Rouge” à la fois acclamée et vilipendée. Acclamée car c’est un matériel extrêmement didactique qui est proposé, avec notamment des cartes correspondant aux actions possibles pour les personnages. Vilipendée parce que la boite rouge ne contient pas tout le matériel de jeu, il manque notamment des classes de personnages qui seront ultérieurement disponibles en pdf. Cette première édition a un suivi, avec notamment la sortie du Guide, un ouvrage de conseils. Nous y avons joué lors d’une convention du GROG et nous avons aimé la liberté scénaristique apportée par Dungeon World, avec la création de l’aventure au fur et à mesure qu’elle se déroule.
Cette deuxième édition est riche, très riche, avec pas moins de 12 classes de personnages, certaines ayant été ajoutées comme paliers lors de la souscription.. En bonus également un scénario, l’Horreur Boréale (11 pages) écrit par Eric Nieudan suite à la campagne de financement participatif. Cette souscription, courant 2015, s’est également accompagnée de la sortie d’une campagne complète, les Serviteurs de la Reine des Cendres, elle aussi en souscription
Qu’est ce qui fait la saveur de Dungeon World ? Tout d’abord la création de personnage, facilitée comme dans tous les jeux motorisés par Apocalypse World, par une fiche complète comprenant tous les choix possibles pour démarrer une carrière d’aventurier. Mais la création de personnage, c’est aussi en partie la création du monde, avec des questions posées à la création qui déterminent des fragments de l’univers où les joueurs vont évoluer.
Les scénarios sont généralement remplacés par des Fronts, des séries d’événements qui se déclencheront en fonction des actions, généralement lors des échecs, des joueurs. Il est dans ce cas possible d’improviser les donjons au fur et à mesure que les aventuriers progressent. On est donc bien loin du Porte/Monstre/Trésor. Mais il existe également des scénarios sous forme de donjons avec des salles et une écologie souterraine bien old school.
Les monstres sont définis par quelques mots clés, qui permettront de décrire leurs pouvoirs lorsque les joueurs échouent à leurs actions de combat. Cela peut aboutir à des descriptions savoureuses, loin des capacités formatées des monstres des bestiaires classiques.
L’ouvrage est très didactique truffé de conseils pour créer une campagne, un monde, des adversaires crédibles. Il est tout à fait accessible pour des joueurs souhaitant découvrir les possibilités du puissant moteur narrativiste qui alimente la machine à créer du rêve qu’est Dungeon World.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 24 octobre 2016

Dans sa demeure de R’lyeh la morte, Cthulhu rêve et attend. Et ses rêves sont terribles et merveilleux, mortels et sidérants. Dans le monde des rêves, Cthulhu est présent, vénéré par ses adorateurs, qui voient avec extase approcher l’heure de son apparition. Et les autres, ceux qui tentent de lui voler son triomphe, il les renverra à leur attente éternelle. Pas les misérables humains, bien en dessous de ses préoccupations, mais les autres entités cosmiques qui essayent en vain de s’emparer du monde des rêves, de se faire une place dans la ville onirique dénommée Kadath.
Yog-Sothoth est de ceux-là, la clef et la porte veut prendre de l’importance à la surface comme dans les souterrains du monde des rêves. Il se heurte à Ithaqua le marcheur des vents et son allié Rhan Tegoth, particulièrement à la surface. Le monde souterrain est le domaine quasi exclusif de Tsathoggua, ses larves amorphes s’y multiplient pendant que ses sorciers raniment son culte décadent. Le dormeur va se réveiller.
Mais il se réveillera trop tard ! Cthulhu est bien trop puissant pour que même ces entités inconcevables puissent s’opposer à ses desseins. Kadath sera bientôt pour lui dans le monde des rêves ce qu’est R’lyeh sur la terre. Les dernières manigances de Tsathoggua n’y feront rien.
Et à Kadath, il donnera accès à ses adorateurs à des reliques blasphématoires, de celles qui remodèleront à jamais leur esprit et leur chair. Et jusqu’à ce que la mort elle-même meurt, ils adoreront leur dieu inhumain. Ces reliques portent des noms que nul ne peut énoncer sans trembler. Star Wars, D&D 5, Valiant Universe, The System, Polaris, Faith, True20, Shadowrun, Mantoïd Universe, Channel Fear, Amazing Adventures, Dungeon World, tels sont les litanies impies que chantent les cultes rassemblés. Et par ces noms maudits, Cthulhu vaincra !
 
(1194 jeux, 12075 ouvrages, 27 systèmes, 15353 critiques, 481 jeux amateurs, 1081 éditeurs, 2172 bios, 4786 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Perilous Wilds (The) (Dungeon World)

The Perilous Wilds est un supplément pour Dungeon World visant à assister le MJ dans la mise en place de scénarios en extérieurs. Il s’ouvre sur deux pages pour le titre et le sommaire, puis une Introduction d’une page présente le livret et rappelle les principes qui doivent mener le MJ lorsqu’une question se pose sur le cadre de jeu (Ask, Tell, Roll).

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

Hebdo du 17 octobre 2016

Pendant que l’équipage se remet d’OctoGône, qui devient une espèce de Monde du Jeu bis question rencontre avec les pro, le travail d’exploration se poursuit. Et il implique bien des choses.
Il faut évidemment relire les fiches proposées, pour l’orthographe, la grammaire, la conjugaison, la syntaxe et même le style. Il faut retoucher et ajouter à la fiche l’image de la couverture fournie par le ficheur, s’il en a fourni une. Sinon, il faut en chercher une utilisable en ligne, en réclamer une à l’éditeur, trouver quelqu’un qui a le jeu et peut la scanner. Il faut vérifier la qualité du scan, l’état de la couverture et éventuellement réparer des ans l’outrage. Il faut vérifier aussi les crédits, penser à l’éventuel lien VO-VF, au placement dans la gamme et la sous-gamme appropriées, bref pas mal de détails qui peuvent prendre plus ou moins longtemps.
Même relecture pour les critiques, avec le problème d’avoir à renvoyer à leur auteurs celles qui sont trop courtes, vides d’arguments voire même insultantes. Et parfois noter un dés-ajustement entre note et critique, indice d’une possible erreur de notation qui demande investigation. Mais au moins, pas de couverture, de crédits, etc.
Les conventions sont parfois assez incomplètes dans leurs annonces. Entre l’organisateur qui ne mentionne aucune activité liée au jdr et celui qui donne le nom de la rue mais pas celui de la ville, il y a des vérifications à faire, au-delà de la mise en forme.
Des nouvelles diverses et variées sont proposées par des matelots et parfois aussi par les éditeurs ou les auteurs. Là encore, il faut vérifier l’information, éviter de tomber dans la publicité mensongère, chercher des images d’illustration, revoir la mise en page. Et puis décider de ce qui est intéressant et qui concerne notre hobby, et rejeter le reste. Cela peut être source de conflits.
Les fiches de gamme et de système traversent le même genre de processus, ainsi que les articles, interviews et compte-rendus de conventions. Alors au bout de sept jours, faire un bilan permet de voir que malgré nos problèmes récurrents de manque de monde, la machine continue à avancer.
Voici donc un petit décompte : 8 fiches d’ouvrages permettant d’ajouter 3 jeux  au GROG, 1 éditeur, 1 biographie et 4 profils utilisateurs supplémentaires en une semaine. Plus précisément, les fiches concernent les jeux Dungeon World, Chroniques Oubliées, Shadowrun, Phase Four, XVII, Au Fil de l’Ame, Quasar, Shaan, Valiant Universe.
(1191 jeux, 12060 ouvrages, 27 systèmes, 15353 critiques, 481 jeux amateurs, 1081 éditeurs, 2170 bios, 4782 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Freebooters on the Frontier (Dungeon World)

Logo

Freebooters on the Frontier est un supplément pour Dungeon World mettant en scène des “flibustiers” (freebooters) qui ont choisi de laisser leur vie et leurs terres d’origine derrière eux pour aller écumer les marches du pays afin d’y rechercher de quoi devenir riches. Il présente des modifications aux règles de Dungeon World pour les adapter à son thème. Pour créer les aventures, il propose d’avoir recours au supplément The Perilous Wilds, du même auteur, dédié à ce but.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

Hebdo du 10 octobre 2016

Logo

“CSS GRoG à escadrille GRoG : mission accomplie, désengagez-vous et rejoignez le bord. Vos transmissions nous appris l’essentiel. Mise à jour des bases de données en cours”
Tel était le dernier message envoyé à l’intention de l’escadrille dirigée par Papa GROG.
Depuis, si une partie de l’escadrille était bien revenue à bord, aucune nouvelle de son chef. Z39 examinait les relevés de positionnement des vaisseaux rentrés sur le CSS GROG, en quête d’une quelconque anomalie  Il attendait que les relevés radars lui parviennent pour reconnaître plus en détail le chemin suivi par le vaisseau maître de l’escadrille.
Aucun résultat jusqu’à maintenant. Le contrôleur commençait à se faire du mauvais sang. Où pouvait bien être passé Papa GROG ?
Etait-il en perdition quelque part dans l’espace stellaire ? Ou bien avait-il fait un détour vers une planèe reculée en quête d’un artefact pour lequel il aurait eu une piste ?
En tous cas, la base du GROG avait bien bénéficié de l’expédition menée par l’escadrille comme par les autres escadrons, avec des informations sur Shayô, Judge Dredd, les Chroniques Oubliées, Faith, Symbaroum, Brigandyne, Battletech, Dungeon World, Cryptworld et même un grand ancien, Chateau Falkenstein.
 
(1188 jeux, 12051 ouvrages, 26 systèmes, 15341 critiques, 482 jeux amateurs, 1080 éditeurs, 2169 bios, 4778 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Sanctuaire

Logo

Auto-éditionDungeon World. Si le système Apocalypse vous semble encore un peu flou, entrez dans le Sanctuaire qui va vous aider à tout comprendre tout en jouant.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

5/5 – Worlds in Peril (Worlds in Peril)

Logo

Worlds in Peril est un jeu de super-héros qui se présente comme un hack d’Apocalypse World (ou plutôt comme un hack de Dungeon World, jeu qui est lui-même même un hack d’Apocalypse World…les histoires de famille c’est un peu compliqué). On va s’épargner le suspens, vous avez tous vu ma note avant de regarder le texte et vous savez que j’ai adoré Worlds in Peril.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

Abonnez-vous au blog !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 autres abonnés

Calendrier des articles

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  


(A)D&D Covers

AD&D Module UK2 - The Sentinel

Catégories

Archives

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
Aller à la barre d’outils