Home » Posts tagged 'Brigandyne'

Tag Archives: Brigandyne

Hebdo du 21 mai 2018

On ne dirait pas, comme ça, mais cette semaine est une semaine particulière. C’est le début d’une nouvelle année pour le GROG, après le dévoilement du GRoG d’Or. Comme vous le savez déjà, c’est Brigandyne qui est sorti gagnant des votes des matelots. La lutte a été rude pour ce jeu, tant les votants étaient divisés entre lui et le second à arriver en lice : Barbarian of Lemuria. Deux excellents jeux qu’il est d’autant plus difficile à départager tant ils ont leurs qualités propres.
Mais qui dit GRoG d’Or dit aussi anniversaire. Car le prix est révélé chaque année à la date de la création du site. Et cette année, le GRoG a eu ses 18 ans. Il peut donc maintenant aller boire avec les copains, et feuilleter des suppléments olé, olé.
Mais en fait, il n’y a qu’une seule chose qui fasse vraiment plaisir au GRoG : ce sont des nouveautés dans sa base de donnée. Et il n’a pas attendu d’avoir 18 ans pour en profiter. Mais cette semaine, il a quand même reçu des petits protecteurs des enfants, des troubles mentaux, un icosaèdre magique, des plaintes d’une rouquine, plein de choses en provenance du grand bazar, des histoires de boucles, une carte d’itinérances, une eclipse et un présage d’apocalypse
Bon anniversaire le GRoG !
 
(1298 jeux, 13127ouvrages, 29 systèmes, 15733 critiques, 502 jeux amateurs, 1163 éditeurs, 2302 bios, 5137 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

3/5 – Brigandyne (Brigandyne)

Très compliqué de critiquer ce jeu. Franchement, j’ai été déçu. Mais j’en attendais peut-être un peu trop. Si je suivais les indications du grog, je mettrais 2 “pas terrible”, mais ça serait sans doute lié à ce que je pensais trouver au vu des critiques bien trop dithyrambiques à mon avis (sans parler du grog d’or).

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

5/5 – Sherwood (Sherwood)

Petit retour basé sur une lecture complète et une seconde lecture pour analyser plusieurs points. J’avais acheté et beaucoup apprécié Brigandyne, ce qui m’a fait m’intéresser à Sherwood. J’ai pris le pdf et la version avec couverture dure.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

5/5 – Rêves de Gloire (Brigandyne)

Ce livre en auto-édition à une maquette claire et lisible (comme les ouvrages précédents) et des illustrations de qualités en N&B. Du tout bon….

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

5/5 – Compagnon (Le) (Brigandyne)

 

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

5/5 – Bestiaire (Le) (Brigandyne)

Supplément incontournable du medfan, l’exercice peut vite être périlleux. Et ce bestiaire le démontre. Quelques créatures semblent reprises du livre de règles mais très vite, cette impression se fait oublier. C’est un très beau panel de créatures en tous genres, et ce supplément devient vite indispensable au MJ. Chaque créature est abordée de manière simple, avec son descriptif et ses caractéristiques. C’est donc facilement que le MJ peut s’en servir. La cerise sur le gâteau aurait été plein d’illustrations avec une par créature, mais au final, on s’en passe très bien.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

5/5 – Ecran (Brigandyne)

Le livret est excellent et apporte des règles là encore simple mais vite indispensables. Comme par exemple la possibilité de faire des personnages avec des âges différents ! C’est peut-être idiot, mais tous les jdrs ne le proposent pas, loin de là. Ainsi, vive la bande de gamins des rues, le vieux briscard… Vous verrez aussi que les tables sur les effets des blessures ou de la magie sont un vraie bonheur à l’usage !

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

Rêves de Gloire

Auto-éditionBrigandyne.  Une campagne urbaine prête à jouer pour le jeu de rôle de sang et d’acier.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Hebdo du 10 octobre 2016

Logo

“CSS GRoG à escadrille GRoG : mission accomplie, désengagez-vous et rejoignez le bord. Vos transmissions nous appris l’essentiel. Mise à jour des bases de données en cours”
Tel était le dernier message envoyé à l’intention de l’escadrille dirigée par Papa GROG.
Depuis, si une partie de l’escadrille était bien revenue à bord, aucune nouvelle de son chef. Z39 examinait les relevés de positionnement des vaisseaux rentrés sur le CSS GROG, en quête d’une quelconque anomalie  Il attendait que les relevés radars lui parviennent pour reconnaître plus en détail le chemin suivi par le vaisseau maître de l’escadrille.
Aucun résultat jusqu’à maintenant. Le contrôleur commençait à se faire du mauvais sang. Où pouvait bien être passé Papa GROG ?
Etait-il en perdition quelque part dans l’espace stellaire ? Ou bien avait-il fait un détour vers une planèe reculée en quête d’un artefact pour lequel il aurait eu une piste ?
En tous cas, la base du GROG avait bien bénéficié de l’expédition menée par l’escadrille comme par les autres escadrons, avec des informations sur Shayô, Judge Dredd, les Chroniques Oubliées, Faith, Symbaroum, Brigandyne, Battletech, Dungeon World, Cryptworld et même un grand ancien, Chateau Falkenstein.
 
(1188 jeux, 12051 ouvrages, 26 systèmes, 15341 critiques, 482 jeux amateurs, 1080 éditeurs, 2169 bios, 4778 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Compagnon (Le) (Brigandyne)

Logo

Le Compagnon est un complément au livre de base, apportant de nouvelles options à la base existante et proposant aussi de nouvelles règles. Tout comme le livre de base, il est divisé en quatre livres : le premier consacré à la création et l’évolution des personnages, le second dédié aux règles, le troisième à la magie et le dernier au meneur de jeu.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

Bestiaire (Le) (Brigandyne)

Logo

Le supplément s’ouvre sur une page de titre et de crédits. Suivent la Table des matières, une Introduction (dont 1 table avec le rappel des abréviations utilisées) et des Précisions (valeurs des adversaires et légendes et rumeurs), 1 page chacun.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

Hebdo du 4 avril 2016

Logo

C’est l’heure de la lutte finale : comme tous les ans, l’équipage vote pour le GRoG d’or, autrement dit le jeu de l’année. La bataille sera féroce entre les douze prétendants, les jeux du mois élus depuis le dernier GRoG d’or. Lequel saura tendre l’arc d’Ulysse ?
Le choix est important, avec des jeux de création française comme Sombre, Venzia et Rushmore, des traductions vers la langue de Loana comme le Royaume des Légendes, Numenera et White Lies et même vers la langue de Donald Trump comme Polaris. Il y a du lourd, comme Cthulhu V7 et du léger, comme Brigandyne, du travail d’auteurs habituels comme Planète Hurlante et de nouveaux venus comme Sur les Frontières. Il y a même un OVNI, Chevalerie & Sodomie.
Bref le choix ne sera pas simple, les arguments vont voler bas, les claviers fumer et les yeux pleurer. Mais après les deux tours de votes, à n’en pas douter, il y aura bien un GRoG d’or. L’AG a débattu de modifications possibles du vote, mais ce sera pour la prochaine édition. En attendant, il faut appliquer les règles, convaincre, voter et faire voter.
Pendant ce temps, la vie continue et les fiches rentrent. Les nouveautés de la semaine sont donc à rechercher dans les gammes Terres Suspendues/Palimpseste, Mantra (nouvelle gamme), D&D5 et OSRIC. De plus le GROG se dote maintenant d’un rayon Documentation ! Et tout n’a pas pu être validé, faute de disponibilité sur la passerelle. Il reste donc encore des réserves de fiches à retravailler pour la semaine prochaine. Espérons que de nouveaux admins seront rapidement opérationnels.
(1149 jeux, 11758 ouvrages, 25 systèmes, 15162 critiques, 478 jeux amateurs, 1051 éditeurs, 2132 bios, 4672 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Brigandyne : Si le meneur range ses dés en septembre, c’est que ses joueurs vont en prendre.

Logo

Alors que nombre de nouvelles productions tentent encore et encore d’améliorer l’ancêtre Donjons & Dragons, plus rares sont celles qui s’attaquent au système de Warhammer et de son esprit plus sombre et dangereux. C’est le cas du jeu qui nous intéresse particulièrement ce mois-ci. Rendu disponible en impression à la demande au mois de février dernier, ses intentions sont claires : renouer avec l’esprit d’un Warhammer première édition, mais en fluidifiant le jeu. C’est donc un James Tornade lassé des systèmes de résolution de combats à rallonge qui se lance dans la création de Brigandyne. Fini les affrontements qui enchaînent les passes d’armes où rien n’évolue et ceux qui multiplient les jets de dés pour en connaître enfin le résultat. Ici, tout les jets de dés comptent.

La force du jeu réside dans la base de son système facile à appréhender, à base de jet de pourcentage sous une caractéristique, mais aussi dans le choix original de réserver les jets de dés aux seuls joueurs. Brigandyne ne s’arrête cependant pas là. Il propose aussi une création de personnage qui, si elle offre de nombreuses options, ne multiplie pas les étapes. Mention spéciale doit être faite du principe des archétypes animaliers qui permet de très rapidement définir le caractère du personnage et de le différencier d’un autre personnage d’une même profession.

Si le jeu ne propose pas d’univers à la base, l’auteur a déjà pallié à ce manque depuis, en proposant deux adaptations destinées à utiliser ce système dans d’autres contextes (Le Royaume des Légendes et Nightprowler). Il est pratiquement certain que d’autres suivront bientôt.

Encore une fois, l’équipage du GRoG a désiré mettre en avant un jeu indépendant. Voici un format court, allant droit au but et fidèle à ses objectifs. Brigandyne arrive à associer la sensation rassurante d’un système ancestral connu depuis des décennies et la dynamique plus vive de mécaniques plus modernes et épurées.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Hebdo du lundi 3 août 2015

Logo

Le cercle se préparait frénétiquement. L’enjeu était d’importance : la septième pyramide devait receler bien des secrets de la vie antérieure de notre membre de la caste de l’éclipse. Qui savait quels trésors avait-il dissimulé ici ?

Le problème c’est que les lieux semblaient bien défendus. La première tentative de passage du portail avait conduit à placer notre éclipse en bien mauvais état, quasiment empalé par la lance d’un démon gardien des plus agressifs. Il avait réussi à fuir d’extrême justesse, bien décidé à ne revenir que lorsqu’il serait prêt.

Tout le cercle s’était entraîné et organisé en fonction des rares informations disponibles, en particulier le fait qu’il avait aperçu au passage une deuxième silhouette. Il fallait donc tabler sur au moins deux gardiens, sans doute des démons de second voire de troisième cercle. Chacun avait fourbi ses meilleurs pouvoirs, un ordre précis de passage avait été mis au point, avec organisation minutieuse pour franchir le portail en un strict minimum de temps.

Et tout se déroula si vite que c’en était difficile à suivre. Le premier à passer fut bien entendu le représentant de la caste de l’aube, le meilleur guerrier du cercle, qui fut immédiatement soumis à une grêle de coups, qu’il ne put que partiellement esquiver, hélas. Puis la caste de la nuit déchiqueta le porteur de la lance, avant de réaliser que ce n’était qu’un humain des plus ordinaires et que le démon était la lance elle-même. Le prêtre du zénith, maître en arts martiaux, fit pleuvoir les coups sur la lance-démon, pendant que la sorcière du crépuscule bannissait le deuxième démon qui tentait de dominer mentalement toute l’équipe.

Et soudain, le combat était fini. La lance-démon se redressa et resta inerte. Apparemment ses instructions étaient de ne lancer qu’une seule série d’attaques. S’agissant d’un démon du troisième cercle, c’était sans doute suffisant pour éliminer la plupart des intrus.

Au cœur de la pyramide, les merveilles d’un âge oublié se révélaient au Cercle Parfait de la Liberté Retrouvée : un écran magique Brigandyne, un document confidentiel Super Crusaders, un nouveau champ de recherche qui s’ouvrait avec l’ouvrage mystique intitulé La Lune et Douze Lotus, La Fortune qui traitait de Dieux Ennemis, les secrets des étoiles dévoilés dans Stella Nova et enfin le récit d’une sombre affaire dans Deadlands Reloaded.

En vérité, le jeu en valait la chandelle.

(1109 jeux, 11349 ouvrages, 24 systèmes, 14917 critiques, 470 jeux amateurs, 1021 éditeurs, 2071 bios, 4500 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Ecran

Auto-éditionBrigandyne. Avec cet écran, le MJ dispose de tout ce qu’il faut pour se protéger et affronter le monde  !

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Ecran (Brigandyne)

Le document se divise en deux parties. Les 6 premières pages sont dévolues à la fabrication d’un écran, avec 3 pages d’illustration et 3 pages de tables de jeu. Les 5 pages qui suivent sont destinées à être imprimées et pliées en deux pour faire un petit livret.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

5/5 – Brigandyne (Brigandyne)

Pas fan des règles sans univers, je suis plutôt partisan d’avoir un jdr et son système dédié. Donc, je ne suis pas client de Brigandyne. Seuls les retours positifs ont attiré mon attention et j’ai acheté.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

4/5 – Brigandyne (Brigandyne)

Avant-propos: cette critique se base sur la version électronique (pdf) du jeu.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)

Le Royaume des Légendes : de juin le vent du soir, est pour le chevalier bon espoir

Le Royaume des Légendes, c’est l’aboutissement d’une greffe réussie entre l’Histoire avec un grand H et l’approche classique de l’Heroic Fantasy dans la tradition de Donjons et Dragons. Pourquoi créer des univers fantastiques, des mondes, des civilisations, des peuples, pour au final ne réécrire que le pale reflet de notre si riche réalité. Autant utiliser la trame historique réelle en la déviant légèrement, appliquant en cela le principe d’Alexandre Dumas qui dit qu’« il est possible de violer l’Histoire à condition de lui faire de beaux enfants ». 
Royaume des Légendes se positionne sur une période de la Guerre de Cent Ans, la guerre civile entre les Bourguignons et les Armagnacs, à un moment où le Roi d’Angleterre tente d’envahir une France dirigée par un roi fou. Dans une Europe médiévale où elfes, nains, gnomes, gobelins, et autres sahuagins ont une existence bien réelle, la trame de l’histoire a été légèrement réécrite pour y insérer des éléments fantastiques, tout en conservant les repères historiques que chacun possède (Charlemagne, la chute des Templiers, la peste noire, Azincourt, Jeanne d’Arc). Et même si le Christianisme est remplacé par un culte de 12 dieux Olympiens, même si des nains habitent les Pyrénées et des elfes les grandes forêts de Bavière, les repères historiques et géographiques sont autant de références universelles qui permettent une immersion instantanée dans cet univers de jeu.
Le GROG récompense Royaume des Légendes ce mois ci, non seulement pour cette intégration très réussie de fantasy dans l’histoire réelle, mais aussi pour tout le travail d’adaptation supplémentaire fourni pour cette version française (issue d’une souscription délivrée, chose rarissime, en temps et en heure).
En effet, la VF corrige quelques approximations typiquement US, contient des éléments inédits, mais surtout centre le jeu sur la France en détaillant plus avant notre beau pays et en publiant en ligne plusieurs scénarios gratuits ancrés chacun dans une légende propre à une ville française (Rouen, Toulouse, Narbonne, Béziers, Carcassonne, …). De plus, la VF facilite le travail de transcription “technique” en fournissant une adaptation aux règles de D&D5, d’Aventures Fantastiques, et de Brigandyne (et bientôt Défis Fantastiques aussi).
Cerise sur le gâteau, le reste de la gamme US sera adaptée en langue de Molière: sont annoncées et financées les extensions sur l’Europe du Nord et sur les aventures maritimes. Deux suppléments qui seront à la fois fidèles aux versions originales mais aussi enrichis par des contenus issus de la communauté créative que l’auteur a rassemblé autour de lui.
Alors, rencontrez le Dauphin de France ou le Comte de Toulouse, défiez le chevalier Bayard dans les lices, et affrontez les gobelins du Narbonnais à coup de projectiles magiques …
Franchouillard et donjonesque, une combinaison improbable qui a séduit les matelots ce mois-ci.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)

Abonnez-vous au blog !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 autres abonnés

Calendrier des articles

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  


(A)D&D Covers

D&D3 - Bastion Of The Broken Souls

Catégories

Archives

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
Aller à la barre d’outils