Home » 2019 » avril » 02

Daily Archives: 2 avril 2019

Ghosts In The House (The) (Appel de Cthulhu (L’))

Les monographies de la Miskatonic University Library Association (MULA) étaient des suppléments publiés durant les années 2000, dont Chaosium ne prenait en charge que la publication et la distribution, le plus souvent via des systèmes d’impression à la demande (un même supplément peut ainsi exister avec des reliures différentes tout en étant strictement identique autrement, du fait d’avoir été produit par deux prestataires différents). L’auteur (ou les auteurs) se chargeaient de la mise en page, des illustrations, ainsi que du travail de relecture et de correction. Cette formule permettant à Chaosium de continuer à proposer des suppléments tout en réduisant les coûts au maximum.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

5/5 – Rats in the Walls (Rats in the Walls)

J’ai lu cover to cover Des Rats dans les Murs, enfin sa VA, Rats in the Walls. A la différence de la langue, nous sommes sur le fond comme sur la forme sur un jeu très proche (en dehors de la thématique bien sûr) d’Into the Dark (également du sieur Kobayashi).
La mécanique est sur une base de 2d6+ bonus vs une difficulté de 8 (et non 7 comme pour ItD, on est dans du plus gritty). Niveau résolution, soit on est sur un test “standard”, auquel cas un 7- est un échec pur et dur, soit on est sur un test “incontournable”, auquel cas, le 7- est également une réussite, mais avec un prix à payer (généralement une belle grosse complication).
Pour le reste (et notamment le combat), nous sommes dans du minimaliste, avec toujours la logique des 3 possibilités apocalyptiennes, à savoir échec, réussite avec une conséquence négative, réussite totale, sans compromis.
Contrairement à ItD, les PJ ont des points de vie et des points volonté, et les armes n’infligent pas des dommages fixes, mais de 1 à 3d6 points de dégâts en fonction de leur puissance. Un PJ moyen ayant 10 PV, les combats sont dangereux et expéditifs. Si un personnage survit à un passage à 0 PV ou -, il subit une conséquence durable du genre déplaisante.
Au niveau du mythe, hormis le fait que les noms des Grands Anciens ne sont pas cités, il est extrêmement facile de retrouver à quel archétype correspond quoi, et ils sont accompagnés de leurs motivations et d’exemple de disciples très bien sentis. On retrouve également un bestiaire court mais efficace et tout à fait typé Lovecrafteries.
La dernière grosse partie du livret est consacrée aux principes du genre, à comment leur donner vie, comment gérer la peur, le bizarre, etc. Comment construire un scénario et une enquête, etc. Comme à l’accoutumé, c’est un modèle du genre.
Au final, au risque de passer pour un fanboy énamouré (ce que je ne suis pas systématiquement … mais je suis totalement en phase avec la “nouvelle approche” rôlistique de M. Alexandre Kobayashi), c’est encore une fois le meilleur jdr light (et pas que) que j’ai eu l’occasion de lire sur le thème des Cthulhuteries.
Après avoir lu plusieurs tentatives amha peu convaincantes, voir carrément HS, j’ai enfin de quoi jouer à l’Appel en mode facile et efficace, avec un système qui s’effacera devant l’histoire pour la mettre en vedette.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

Abonnez-vous au blog !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 9 autres abonnés

Calendrier des articles

avril 2019
L M M J V S D
« Mar   Mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  


(A)D&D Covers

D&D3 Forgotten Realms - Magic Of Faerun

Catégories

Archives

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
Aller à la barre d’outils