Home » 2016 » octobre » 16

Daily Archives: 16 octobre 2016

Hebdo du 17 octobre 2016

Pendant que l’équipage se remet d’OctoGône, qui devient une espèce de Monde du Jeu bis question rencontre avec les pro, le travail d’exploration se poursuit. Et il implique bien des choses.
Il faut évidemment relire les fiches proposées, pour l’orthographe, la grammaire, la conjugaison, la syntaxe et même le style. Il faut retoucher et ajouter à la fiche l’image de la couverture fournie par le ficheur, s’il en a fourni une. Sinon, il faut en chercher une utilisable en ligne, en réclamer une à l’éditeur, trouver quelqu’un qui a le jeu et peut la scanner. Il faut vérifier la qualité du scan, l’état de la couverture et éventuellement réparer des ans l’outrage. Il faut vérifier aussi les crédits, penser à l’éventuel lien VO-VF, au placement dans la gamme et la sous-gamme appropriées, bref pas mal de détails qui peuvent prendre plus ou moins longtemps.
Même relecture pour les critiques, avec le problème d’avoir à renvoyer à leur auteurs celles qui sont trop courtes, vides d’arguments voire même insultantes. Et parfois noter un dés-ajustement entre note et critique, indice d’une possible erreur de notation qui demande investigation. Mais au moins, pas de couverture, de crédits, etc.
Les conventions sont parfois assez incomplètes dans leurs annonces. Entre l’organisateur qui ne mentionne aucune activité liée au jdr et celui qui donne le nom de la rue mais pas celui de la ville, il y a des vérifications à faire, au-delà de la mise en forme.
Des nouvelles diverses et variées sont proposées par des matelots et parfois aussi par les éditeurs ou les auteurs. Là encore, il faut vérifier l’information, éviter de tomber dans la publicité mensongère, chercher des images d’illustration, revoir la mise en page. Et puis décider de ce qui est intéressant et qui concerne notre hobby, et rejeter le reste. Cela peut être source de conflits.
Les fiches de gamme et de système traversent le même genre de processus, ainsi que les articles, interviews et compte-rendus de conventions. Alors au bout de sept jours, faire un bilan permet de voir que malgré nos problèmes récurrents de manque de monde, la machine continue à avancer.
Voici donc un petit décompte : 8 fiches d’ouvrages permettant d’ajouter 3 jeux  au GROG, 1 éditeur, 1 biographie et 4 profils utilisateurs supplémentaires en une semaine. Plus précisément, les fiches concernent les jeux Dungeon World, Chroniques Oubliées, Shadowrun, Phase Four, XVII, Au Fil de l’Ame, Quasar, Shaan, Valiant Universe.
(1191 jeux, 12060 ouvrages, 27 systèmes, 15353 critiques, 481 jeux amateurs, 1081 éditeurs, 2170 bios, 4782 utilisateurs)

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Dejan Mandic

Ça a commencé avec le dessin animé du Seigneur des Anneaux de Ralph Bakshi, puis AD&D, Warhammer, Rolemaster… Après une licence d’illustration, le voilà qui dessine pour Zweihänder.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

3/5 – Judgement Day (Judge Dredd)

Judgement Day constitue, avant Slaughter Margin, le premier module “gros scénario” publié par GW pour le jdr Judge Dredd (il n’y en aura pas d’autres que les deux cités).

(Source: Guide du Rôliste Galactique : le jeu de rôle, l’univers, et le reste…)
Logo

En octobre ferme cœur digne de roy porfendra l’ennemi sans faillir

Bien le bonjour, Messires. Les membres d’équipage du GRoG se doivent d’attirer prestement votre attention sur une gazette de John-Guillaume de Grümph qui les fait se pâmer : Mordiou !
Le cape et d’épée, bien que monument de la culture françoise, est un genre peu présent dans la «rôlosphère», aussi l’on ne peut que saluez avec force courbettes et chapeaux bas l’arrivée d’un nouveau compère, françois qui plus est, dans le cénacle des Pavillon noir, Tous pour un – Régime diabolique, Les Lames du cardinal, Secrets of the 7th Sea, etc.
Surtout que Mordiou ! emprunte une voie médiane prompte à satisfaire ceux qui ne peuvent souffrir d’ingurgiter des pages et des pages de livres d’Histoire pour contenter un jeu trop historique tout comme ceux qui pâlissent à l’idée d’engloutir des pages et des pages d’histoire fictionnelle dans un décor plus ou moins de carton pâte, n’en déplaisent à ces gens de la Comédie. Bref, l’on ne joue point céans avec l’Histoire ou l’Œuvre, mais avec leurs beaux enfants.
Car Mordiou ! a choisi l’image d’Épinal : il reprend la culture commune de tout un chacun, à base de souvenirs de cours d’Histoire, de théâtre, de romans sur les Trois Mousquetaires, de films hollywoodiens et télescope, en prenant des privautés, un siècle d’Histoire en des événements et des personnages archétypaux et non nommés : le Roy, le Cardinal, le Frondeur… amalgament les deux révolutions d’Angleterre, les guerres de Trente ans et franco-espagnole, les Louis XIII-XIV-XV, les Richelieu-Mazarin, les duchesses de Chevreuse, de Longueville, etc.
Par ailleurs, Mordiou ! dépeint un monde dépourvu des billevesées du fantastique et du merveilleux bien qu’emplit de superstitions, plus proche du canon du cape et d’épée et, quelque part, rafraîchissant par rapport aux autres jeux du genre qui baignent dans ces fariboles.
En ce qui concerne la vêture du jeu, Mordiou ! est petit, à peine 140 pages, et se lit vite, s’assimile et se transmet tout aussi rapidement, sans sacrifier, que ni ni, au sel du genre, à savoir les combats et actions pleins de panache, de rodomontades, de styles d’escrime et de combat, le tout défilant en virevoltant.
Ce 7e opus de la gamme «de poche» des Chibi, vendu en impression à la demande, se suffit à lui-même et n’attend nullement d’autres gazettes, même si l’on répute que l’usage du hors-série Des plans sur la tomette est fort heureux.
Pour en clore avec le menu, les illustrations qui le parent reprennent des sujets et scènes de films connus métamorphosés sous la plume du Grümph, et l’on s’amusera, en les mirant, à reconnaître Les Trois Mousquetaires de 1993, celui de 2011 (Les Trois mousquetaires 3D), La Fille de d’Artagnan de 1994, Le roi danse (2001), etc.
Tantôt, Messires, vous enfourcherez vos canassons et galoperez vers des aventures romantiques pleines de complots, de duels virevoltant, de tirades enflammées et d’intrigues à tiroirs, deux mots à la bouche : «En garde !».
Que Dieu vous garde.

(Source: Guide du Rôliste Galactique : les dernières news du jeu de rôles)
Logo

Abonnez-vous au blog !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 9 autres abonnés

Calendrier des articles

octobre 2016
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  


(A)D&D Covers

AD&D2 Ravenloft - Van Richten's Guide to Fiends

Catégories

Archives

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
Aller à la barre d’outils